VARIATIONS

Un lever du jour des plus calmes m’invitait à naviguer…L’orage qui suivit le soir allait à nouveau me rapprocher des côtes, pour rester sur la terre-ferme cette fois… Suite ….

GOELAND ET AVARIE…HISTOIRE D’UNE IMAGE

Mon kayak de type « gonflable » n’avançait pas très vite dans cette mer peu agitée où la houle allait se former un peu plus tard…ça ne m’inquiétait guère et pris le temps de contourner ce goeland leucophée pour le placer dans l’axe du soleil tout prêt de se lever…Le matin, au moment de préparer mon sac photo, je décidais de ne pas emmener mon objectif 70-200 mm…je dus donc me contenter d’utiliser le 24-105 mm ce qui m’obligeai à me rapprocher de l’oiseau marin avec précaution…La dérive de mon embarcation quand je lâchai ma pagaie pour déclencher m’obligeait à me replacer systématiquement pour conserver l’arrière-plan « solaire ». Après maintes manœuvres   je parvins à prendre quelques images avant l’ envol de mon sujet à plumes. L’oiseau déjà ailleurs et tenté par l’attrait de cette plage sauvage toute proche malgré son  accés creusé je m’apprête à accoster, le shore-break va en profiter pour remplir mon embarcation par l’arrière de façon anomale…Parvenu à sortir du kayak étonnament souple je dois me rendre à l’évidence que ce dernier « manque d’air » et pour cause sa forme de plus en plus flasque et rabougrie m’indique que de façon inexorable ce dernier est en train de se « déballonner »… plus simplement de se dégonfler !!! Je me félicitais de ne pas avoir « tiré vers le large dés le … Suite ….

« FOUS DE MEDITERANNEE »

Silhouette d’un « expert-plongeur » le fou de bassan que l’on peut observer parfois observer en Méditerranée.                                                                                                                              Edité par Philippe de Almeida – Le 27 janvier 2013. Suite ….

« CLIN D’OEIL »

« ATTENTION… L’ABUS DE SCEANCES D’AFFÛT PROLONGEES PEUT OCCASIONNER DE GRAVES TROUBLES D’ORDRE PSYCHOLOGIQUE !!! »                                             Publié par Philippe de Almeida – Le 22 janvier 2014. Suite ….

ILS SONT LA, LES HERONS DE HAUTE SAVOIE !!!

Et ça volent ! c’est plutôt du gros porteur là ! c’est pas le chasseur type milan noir, ça se rapproche plus du chasseur de sous-marins. Vers Thonon les bains, vers l’estuaire, il y a de beaux spots pour les hérons qui se posent sur les digues, une héronnière !. Très facile à les photographier mais il faut les laisser en paix. Je reste très peu de temps là-bas et il y a longtemps que je n’y suis pas retourné. Il faut y aller peut-être mais pour chercher une jolie lumière. Je me souviens, des gars faisaient de l’aviron, non de là. Mais je ne retrouve plus la photo. Sinon, prés de chez moi, en traversant la frontière, côté suisse, vers Cologny, il y a un endroit très connu pour les hérons. Il faut juste se poser, ne pas faire de bruit et attendre, et contempler. Pas trop farouches, les piafs.   Suite ….