Au raz des pissenlits !

  Au mois de mai, cette année, je me demandais bien ce que j’allais faire ce samedi après-midi. J’avais passé la matinée sur l’ordinateur et j’avais un peu envie de me changer les idées. Mais avec la flemme et le mauvais temps, je ne pensais pas faire des exploits. Je pris le chemin habituel, celui qui me rend dans la campagne suisse, jusqu’à Jussy. Le circuit classique de ceux qui ne veulent pas de changements, surtout pas. Juste la routine pour se dérouiller les jambes. J’abordais un champ de pissenlits, plein à craquer de pissenlits, à raz bord. Avec mon appareil photo, je me mis à 4 pattes. Franchement, les photographes de nature qui font de la macro, on prend des positions, ca fait pitié, quels clowns ! Et finalement, je me suis allongé dans les hautes herbes. Ça m’a rappelé ma  jeunesse. Ce changement de point de vue m’a plu. Parce que j’étais allongé et le nez en l’air, pas parterre. D’un côté les pissenlits, en l’air les nuages. Je suis resté bien 1heure sur 10m2. Quelle bille ! Et voilà, j’ai déclenché. Cela m’a bien plu. C’était reposant. Comme dans Avatar, le film, dans lequel les esprits de … Suite ….

« Tapis-rouge »

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                … Suite ….

« ETATS DE GEL »

Etonnant phénomène que celui du gel quand il s’empare de la végétation pour l’emprisonner tel une « inclusion »…Voyez-vous comme moi une main sur la seconde image ?                       Publié par Philippe de Almeida – le 22 janvier 2014. Suite ….

2013, annee des coquelicots en Haute-Savoie

Le mois de juillet 2013, dans la campagne Haute-Savoyarde et Suisse, a vu une explosion des coquelicots. Les champs étaient rouges, on se serait cru dans une pub pour un parfum, vous savez …. avec les coquelicots … C’était extraordinaire. J’étais réconcilié avec la campagne multicolore, rouge, verte, bleue, jaune….. un peu sauvage, quoi ! Pour nous donner cette illusion que la nature est en fête, qu’elle renaît, qu’elle nous pardonne de nos excès … Il y avait quelques insectes pour y rajouter de l’ambiance sonore et de la vie.   Philippe Marcel 2013 Suite ….