ZOOM MATINAL SUR LES FOULQUES MACROULES

         Même si le foulque manque d’envergure, il reste un sujet très intéressant par son imprévisibilité, sa vitesse sur l’eau et son tempérament combatif en période prénuptiale, nécessitant concentration et réactivité chez le photographe ; Il se prête également de belle façon à la composition. Philippe de Almeida, le 1er novembre 2013. Suite ….

ILS SONT LA, LES HERONS DE HAUTE SAVOIE !!!

Et ça volent ! c’est plutôt du gros porteur là ! c’est pas le chasseur type milan noir, ça se rapproche plus du chasseur de sous-marins. Vers Thonon les bains, vers l’estuaire, il y a de beaux spots pour les hérons qui se posent sur les digues, une héronnière !. Très facile à les photographier mais il faut les laisser en paix. Je reste très peu de temps là-bas et il y a longtemps que je n’y suis pas retourné. Il faut y aller peut-être mais pour chercher une jolie lumière. Je me souviens, des gars faisaient de l’aviron, non de là. Mais je ne retrouve plus la photo. Sinon, prés de chez moi, en traversant la frontière, côté suisse, vers Cologny, il y a un endroit très connu pour les hérons. Il faut juste se poser, ne pas faire de bruit et attendre, et contempler. Pas trop farouches, les piafs.   Suite ….

HERONS CENDRES DANS LA MIRE

   Un sujet des plus banal pour qui s’intéresse aux environnements humides, mais  qui peut bien occuper le photographe quand d’autres espèces se font attendre !!!                                 Je me rappelle encore de mes débuts et ce fameux jour où un héron cendré avait frôlé et stoppé à quelques centimètres de mon affût,  la pupille aussi figée que moi-même du reste, le souffle totalement coupé !!! Philippe de Almeida, le 31 octobre 2013. Suite ….

ATTITUDES DU GOELAND LEUCOPHEE

      Les sujets intéressants  qui nous entourent : Les goélands constituent un sujet largement accessible en milieu côtier et maritîme. Leur présence permanente permettant de jouer avec la lumière jusqu’au contre-jour ainsi que de varier  la composition…                             du cadrage « environnemental » au  portrait. Philippe de Almeida,  le 26 octobre 2013. Suite ….

Un milan noir au-dessus du lac Léman

J’ai toujours été fasciné par tout ce qui vole, les oiseaux et les rapaces ont cette faculté de nous offrir  des vols de toute beauté, efficaces, puissants, fluides.   Et pourtant, le cliché d’origine a été pris juste au 70-200 mm Nikon sur un boitier D800, le sujet, c’est-à-dire l’oiseau représentait à peine 5% de l’image native.  Mais j’ai pû « cropper »  et en traitant le fichier brut, le résultat est intéressant., des détails apparaissent. C’est très utile.         Philippe Marcel PM74 le 14 octobre 2013   Suite ….