PANTHERE A LYON

Au parc de la Tête d’Or, cette belle Panthère  passe son temps à tourner en rond. Espèce menacée d’extinction, celle-là avait l’air plutôt tranquille, sans trop se soucier qu’il en reste à peine une petite centaine entre la Sibérie et la Corée ….. Autant dire que c’est terminé pour elle et son espèce, et elle n’est pas la seule. Mais habitant un milieu montagneux, très froid, on pourrait l’introduire dans nos Alpes. Ce serait trop cool, assis sur un télésiège, on pourrait alors observer ce beau félin, faire la sieste dans un sapin ! Et elle trouverait encore le moyen de franchir la frontière Franco-suisse pour ouvrir un compte bancaire à l’UBS, pffff, ingrate bestiole ! Lors d’un déplacement à LYON, et une visite au Parc de la Tête d’Or,  nous avons pû visiter le zoo ….   Suite ….

MORT SANS SUITE…

Ce jeune isard n’arpentera plus les rochers et les pentes pyrénéennes avec ses congénères, touché par une balle et abandonné aux becs des vautours et autres charognards, il est venu mourir ici, dans l’ignorance de celui qui lui a ôté la vie. Publié par Philippe de Almeida – Le 10 novembre 2014. Suite ….

« ESCRIMEUR-JUMPER »

 Partis pour une observation des cétacés de Méditerranée au large des côtes catalanes françaises et après l’observation lointaine de rorquals communs et les apparitions furtives de quelques dauphins bleu et blanc, c’est un espadon qui se montra le plus démonstratif, sautant à plusieurs reprises dans l’axe de notre embarcation exhibant son rostre impressionnant… »En garde » !!! Observation avec l’Association BREACH –  http://www.breach.fr/ Edité par Philippe de Almeida – le 14 septembre 2014. Suite ….

GOELAND ET AVARIE…HISTOIRE D’UNE IMAGE

Mon kayak de type « gonflable » n’avançait pas très vite dans cette mer peu agitée où la houle allait se former un peu plus tard…ça ne m’inquiétait guère et pris le temps de contourner ce goeland leucophée pour le placer dans l’axe du soleil tout prêt de se lever…Le matin, au moment de préparer mon sac photo, je décidais de ne pas emmener mon objectif 70-200 mm…je dus donc me contenter d’utiliser le 24-105 mm ce qui m’obligeai à me rapprocher de l’oiseau marin avec précaution…La dérive de mon embarcation quand je lâchai ma pagaie pour déclencher m’obligeait à me replacer systématiquement pour conserver l’arrière-plan « solaire ». Après maintes manœuvres   je parvins à prendre quelques images avant l’ envol de mon sujet à plumes. L’oiseau déjà ailleurs et tenté par l’attrait de cette plage sauvage toute proche malgré son  accés creusé je m’apprête à accoster, le shore-break va en profiter pour remplir mon embarcation par l’arrière de façon anomale…Parvenu à sortir du kayak étonnament souple je dois me rendre à l’évidence que ce dernier « manque d’air » et pour cause sa forme de plus en plus flasque et rabougrie m’indique que de façon inexorable ce dernier est en train de se « déballonner »… plus simplement de se dégonfler !!! Je me félicitais de ne pas avoir « tiré vers le large dés le … Suite ….

« ROUTE 66 »

« Papillon biker » ?… non !!! Plutôt Adela australis…Un insecte qui « guidonne » drôlement mais qui tient la route..un peu frimeur quand même !!!                                     Edité par Philippe de Almeida – le 29 avril 2014. Suite ….