REVELATION

A l’aube, je me décidais à me promener juste devant la maison, appareil en bandoulière, pour profiter de la fraîcheur du matin. La lumière est belle et chaude mais ne dure pas longtemps. Il faut faire vite pour débusquer son sujet. Finalement, je me résignai à vouloir juste reproduire une ambiance de la nature, de ce monde de l’herbe. Ce matin, des libellules, des mouches, des abeilles volaient. Un an après, pour alimenter ce blog Axe-nature-photo, je réouvrai mes archives. En m’amusant avec ces deux clichés du même escargot, avec les paramètres dans Lightroom je redécouvrai mes photos, des couleurs magnifiques. Je n’ai pratiquement utilisé que le contraste, la vibrance, la clarté, les tons. Et voilà que de nouvelles couleurs apparaissent, j’ai été admiratif de ce que la nature me cachait et que le numérique pouvait exacerber. J’ai gagné ma journée. Je suis heureux mais inquiet de savoir que nous pouvons passé à côté de tant de poésie. Contentons nous de la première impression pour maintenant.     Profitez de la nature chers amis. Profitez, chérissez et protégez ! Philippe Marcel le 16 novembre 2013 Suite ….

ETRANGE DIABLOTIN

Etrange animal que l’empuse plus communément appelée « diablotin ». Pratiquant peu la photographie du petit monde de l’herbe, je suis resté un temps infini sur cet animal fasciné par son aspect des plus curieux. Philippe de Almeida, le 2 novembre 2013. Suite ….

« RAGONDIN ATTITUDES »

        « Mal-aimé », « pas endémique », « classé nuisible » : La faute à ceux qui l’ont introduit en Europe pour des raisons mercantiles…Utile en tout cas au preneur d’ images de nature !!! Philippe de Almeida, le 2 novembre 2013. Suite ….

ZOOM MATINAL SUR LES FOULQUES MACROULES

         Même si le foulque manque d’envergure, il reste un sujet très intéressant par son imprévisibilité, sa vitesse sur l’eau et son tempérament combatif en période prénuptiale, nécessitant concentration et réactivité chez le photographe ; Il se prête également de belle façon à la composition. Philippe de Almeida, le 1er novembre 2013. Suite ….

ILS SONT LA, LES HERONS DE HAUTE SAVOIE !!!

Et ça volent ! c’est plutôt du gros porteur là ! c’est pas le chasseur type milan noir, ça se rapproche plus du chasseur de sous-marins. Vers Thonon les bains, vers l’estuaire, il y a de beaux spots pour les hérons qui se posent sur les digues, une héronnière !. Très facile à les photographier mais il faut les laisser en paix. Je reste très peu de temps là-bas et il y a longtemps que je n’y suis pas retourné. Il faut y aller peut-être mais pour chercher une jolie lumière. Je me souviens, des gars faisaient de l’aviron, non de là. Mais je ne retrouve plus la photo. Sinon, prés de chez moi, en traversant la frontière, côté suisse, vers Cologny, il y a un endroit très connu pour les hérons. Il faut juste se poser, ne pas faire de bruit et attendre, et contempler. Pas trop farouches, les piafs.   Suite ….

HERONS CENDRES DANS LA MIRE

   Un sujet des plus banal pour qui s’intéresse aux environnements humides, mais  qui peut bien occuper le photographe quand d’autres espèces se font attendre !!!                                 Je me rappelle encore de mes débuts et ce fameux jour où un héron cendré avait frôlé et stoppé à quelques centimètres de mon affût,  la pupille aussi figée que moi-même du reste, le souffle totalement coupé !!! Philippe de Almeida, le 31 octobre 2013. Suite ….

LIBELLULES « A UNE AUTRE HEURE »

 La lumière  parvenue ici s’éteint sur les Caloptéryx éclatants des Pyrénées-Orientales… Philippe de Almeida, le 29 octobre 2013 Suite ….

2013, annee des coquelicots en Haute-Savoie

Le mois de juillet 2013, dans la campagne Haute-Savoyarde et Suisse, a vu une explosion des coquelicots. Les champs étaient rouges, on se serait cru dans une pub pour un parfum, vous savez …. avec les coquelicots … C’était extraordinaire. J’étais réconcilié avec la campagne multicolore, rouge, verte, bleue, jaune….. un peu sauvage, quoi ! Pour nous donner cette illusion que la nature est en fête, qu’elle renaît, qu’elle nous pardonne de nos excès … Il y avait quelques insectes pour y rajouter de l’ambiance sonore et de la vie.   Philippe Marcel 2013 Suite ….

Libellules

Qu’elles viennent du sud de la France ou de la montagne, elles sont tellement agiles et redoutables carnassières. Elles doivent être le fantasme de tout concepteur d’aéronefs ou de pilotes. Je m’imagine sur le dos des ces bestioles. Ouf ! quel délire ! Se faire balloter dans tous les sens, faire du stationnaire puis repartir comme une fusée ! Et en plus, les couleurs sont très variées. je me contente de les contempler. Sur le Net, il y a de vrais spécialistes de zygoptères ou autres anisoptères avec des clichés à couper le souffle. Et puis c’est beau la passion, surtout de la nature. Je les ai prises au bord de la rivière du Foron et sur un étang en Haute-Savoie et dans le Var entre Saint Antonin et Lorgues, près d’un cours d’eau. J’inscrirai bientôt leur nom et les trierai. A bientôt.        Philippe Marcel le 28 octobre 2013 Suite ….