LES ENFANTS ET LA NATURE !

Comment peut-on faire découvrir une nature et des animaux originellement sauvages, préservés dans des zoos, des aquariums, des volières, ou vivant dans les villes ? Devons-nous nous passer de ces environnements artificiels au prétexte de respecter les animaux sauvages et les sauvegarder strictement dans leur nature sauvage ? Il est évident qu’à chaque fois que je présente cette nature superficielle mais vivante , à des enfants, j’observe  une curiosité, une tranquillité,  un épanouissement réconfortants. Et avec un discours approprié, l’enfant comprend qu’il faut protéger, respecter le vivant. C’est aussi un état d’esprit familiale. Alors, selon moi, oui, les grands zoos, les grandes structures avec des moyens financiers qui permettent de soigner les animaux correctement ont leur place dans l’éducation des enfants et de l’être humain. Les adultes en auraient bien besoin aussi. Les petites structures qui ne peuvent pas garantir un environnement en adéquation avec les besoins de l’animal alors il faut les interdire. Ce n’est pas un service que l’on rend aux responsables économiques de ces ensembles qui « survivent » eux-mêmes et on donne une image faussée sans dignité de cette nature aux visiteurs. Il faut qu’ils trouvent une alternative à leur « business ». Le vivant n’est pas un jeu, ou un … Suite ….

MAIS QU’EST-CE DONC ?

La photo macro est un domaine qui me ravi. D’abord, il y a toujours un sujet à aborder, à photographier. On peut l’immortaliser avec un nombre incalculable d’interprétations , de ressentis. On peut créer une image. Révéler. On tourne autour du sujet. On choisit le fond, l’expression, la position du sujet. On se met accroupi, on se léve, on s’approche, on s’éloigne. J’adore. Ces photos représentent le même insecte mais avec des points de vue différents. Et en plus, on découvre une ambiance incroyable. J’ai l’impression d’être sur une nouvelle planète. Cet insecte, on le croirait sorti d’un film de science fiction. Par contre, je ne sais pas ce que c’est. Une espèce de mouche ?!  Je ne sais pas. Il faudra que je cherche sur Internet.     Philippe Marcel, le 16 novembre 2013   Suite ….

REVELATION

A l’aube, je me décidais à me promener juste devant la maison, appareil en bandoulière, pour profiter de la fraîcheur du matin. La lumière est belle et chaude mais ne dure pas longtemps. Il faut faire vite pour débusquer son sujet. Finalement, je me résignai à vouloir juste reproduire une ambiance de la nature, de ce monde de l’herbe. Ce matin, des libellules, des mouches, des abeilles volaient. Un an après, pour alimenter ce blog Axe-nature-photo, je réouvrai mes archives. En m’amusant avec ces deux clichés du même escargot, avec les paramètres dans Lightroom je redécouvrai mes photos, des couleurs magnifiques. Je n’ai pratiquement utilisé que le contraste, la vibrance, la clarté, les tons. Et voilà que de nouvelles couleurs apparaissent, j’ai été admiratif de ce que la nature me cachait et que le numérique pouvait exacerber. J’ai gagné ma journée. Je suis heureux mais inquiet de savoir que nous pouvons passé à côté de tant de poésie. Contentons nous de la première impression pour maintenant.     Profitez de la nature chers amis. Profitez, chérissez et protégez ! Philippe Marcel le 16 novembre 2013 Suite ….

2013, annee des coquelicots en Haute-Savoie

Le mois de juillet 2013, dans la campagne Haute-Savoyarde et Suisse, a vu une explosion des coquelicots. Les champs étaient rouges, on se serait cru dans une pub pour un parfum, vous savez …. avec les coquelicots … C’était extraordinaire. J’étais réconcilié avec la campagne multicolore, rouge, verte, bleue, jaune….. un peu sauvage, quoi ! Pour nous donner cette illusion que la nature est en fête, qu’elle renaît, qu’elle nous pardonne de nos excès … Il y avait quelques insectes pour y rajouter de l’ambiance sonore et de la vie.   Philippe Marcel 2013 Suite ….